Short Pieces / Routage, troisième

Publié le par lasoupiere.abribus.over-blog.com

banniere short pieces internet 2

 

Routage troisième

 

Contrairement à l’ange, elle me regarde en face. Regard direct et franc. Lèvres pulpeuses légèrement entrouvertes. Maquillage diaphane. 

 

Imogène. En Dolce & Gabbana. Sur la couverture de papier très glacé. N° 952 vendu 4,50 euros. L’Officiel de la couture et de la mode. De Paris. 

 

Blanche longue robe blanche et cheveux frisés en éventail, façon bohême-hippie-grunge-new âge on ne sait pas trop. 

 

Elle défile. Devant moi. Juste pour moi. Là, sur le tapis roulant vert. Maculé, tout de même, de tâches d’encre. Elimé sur les bords. Elle défile très vite. Deux passages à la seconde. 

 

Tatoum et psssscht, encore et toujours. Je varie les plaisirs. Après le visage stressé d’une fausse rouquine aux yeux bleus de porcelaine pour une revue mutualiste -  avec cette angoissante, vraie et bouleversante question, dans mon cas  : «  le stress, fatalité ou opportunité ? » - que j’ai dû supporter quelques dizaines de milliers de fois, au point d’avoir à son égard, sur la fin surtout et après 16 heures de manipulations forcément répétitives, des pensées pas très catholiques… après elle, donc, le rêve absolu et la beauté totale d’Imogène. 

 

Qui me fixe sans gêne aucune. Et ce des milliers de fois. Et avec beaucoup d’insistance, je dois dire. 

 

Cèderais-je à ses avances ? Quant à elle… Mais regarde-toi, pauvre intérimaire, avec tes grosses chaussures de sécurité, ton T shirt pas très net et ce pantalon au vert indéterminé en fin de carrière ! Pas très glamour, tout ça. Pas encore que tu fasses la couverture de ce même magazine. 

 

Eh, arrête de rêvasser, là. Merde ! Le margeur est vide et cliquette à vide. La chaîne stoppe net. Faute de magazines à dévorer. Regards interrogateurs des autres membres de l’équipe. Mi railleurs mi amusés. Pas encore au top, cet intérimaire-là. Normal, il arrive juste. Faudra qu’il s’y mette. Tient pas la cadence. Pas comme nous. 

 

Pas comme nous.  

Publié dans Short Pieces

Commenter cet article